26 oct. 2012

Jour 3 -10 Dhull hijja/26 octobre YAWMOU AL-NAHR



A la première heure de l’aube le pèlerin prie AL-FAJR à MOUZDALIFA, ensuite il va à AL-MACH’AROU AL-HARAM (une montagne à MOUZDALIFA) où se trouve une mosquée portant le même nom, il y monte, se dirige vers la QIBLA en louant ALLAH, Le glorifiant. L’unifiant, et en L’invoquant.

Il demeure ainsi jusqu’à l’aurore. Celui qui ne peut pas le faire à AL-MACH’AR AL-HARAM, il le fait où il le peut à condition qu’il soit dans le territoire de MOUZDALIFA.
Ensuite, il part vers MINA avant le lever du soleil en faisant la TALBIYA ; une fois arriver à AL-MOUHASSIR (un endroit à MINA) il accélère le pas s’il le peut.
Puis il se dirige vers AL-DJAMARA AL-KOUBRA appelée aussi DJAMARAT AL-AQABA.

En résumé :
1 - Prier AL-FAJR à MOUZDALIFA à la première heure de l’aube avec un ADAN et une IQAMA.
2 - Monter sur AL-MACH’AR AL-HARAM, louer, glorifier, unifier, et invoquer Allah jusqu’à l’aurore.
3 - Quitter MOUZDALIFA en direction de MINA avant le lever du soleil en répétant la TALBIYA.
4 - Accélérer le pas dans AL-MOUHASSIR.
5 - Prendre la route qui mène vers AL-DJAMARA AL-KOUBRA.
La lapidation (AL-RAMY)

A MINA le pèlerin ramasse les cailloux (d’une taille un peu supérieure à des grains de pois chiche) afin de lapider DJAMART AL-AQABA, la dernière des trois DJAMARAT et la plus proche de MAKKA.
Ainsi, il se met face à elle de manière à ce que MAKKA soit sur sa gauche et MINA sur sa droite ; Il la lapide avec sept cailloux en disant à chaque caillou lancé : « ALLAHOU AKBAR ».
Avec le dernier caillou lancé le pèlerin cesse de dire la TALBIYA.

En résumé :
1 - Ramasser sept cailloux à MINA
2 - Lapider DJAMARAT AL-AQABA, en se mettant face à elle de manière à ce que MAKKA soit sur la gauche du pèlerin et MINA sur sa droite.
3 - Dire à chaque caillou lancé : « ALLAHOU AKBAR ».
4 - Cesser la TALBIYA après le dernier caillou lancé.
Notons ici deux remarques importantes :
1 - le temps de la lapidation de DJAMARAT AL-AOABA commence à partir du lever de soleil et s’étend jusqu’au FAHR du 11 DHÛL AL-HIJJA.
2 - Le pèlerin doit s’assurer que ces cailloux tombent dans le bassin (AL-HAWDH), et pour cela il faut s’en approcher, sans bousculer ses frères.
L’immolation (AL-DABHOU WA AL-NAHROU)

Après la lapidation de DJAMARAT AL-AQABA, le pèlerin va à AL-MANHAR (lieu pour immoler à MINA) afin d’immoler son offrande. Mais il peut le faire dans n’importe qu’elle endroit à MINA, il lui est même permis de le faire à MAKKA.

En effet, la sunna recommande à chacun d’immoler son offrande avec ses propres mains, à défaut de cela il peut charger une tiers personne pour le faire à sa place. Par ailleurs, il est recommandé d’immoler son offrande en la dirigeant vers la QIBLA coucher sur son côté gauche, quant aux chameaux on les immole debout, en ayant la patte avant gauche attachée et le visage (la tête) en direction de la QIBLA.

Au moment de l’immolation il est recommandé de dire :

بسم الله والله أكبر اللهم إنّ هذا منك ولك فتقبّل مني

« BISMI ALLAH, WA ALLAHOU AKBAR, ALLAHUMMA INNA HADA MINKA WA LAKA FA TAQABAL MINNI »

Ce qui signifie « Au nom d’Allah, Allah est grand, ô Allah, cela provient de Toi et revient à Toi ».
II en convient au pèlerin de manger de son offrande et d’en donner aux pauvres et aux nécessiteux.

Remarques importantes à propos de AL-NAHR (immolation)

1 - Les jours de AL-NAHR (immolation) sont quatre ; le jour de AL-NAHR (10 DHÛL AL-HIJJA), et les trois jours qui le suivent AYAMOU AL-TACHRIQ (11, 12 et 13 DHÛl AL-HIJJA), ainsi celui qui n’a pas pu immoler le jour de AL-NAHR, il peut le faire dans les trois jours qui lui succèdent.
2 - Il est autorisé à sept personnes de s’associer dans une offrande qui est un chameau ou une vache.
3 - Celui qui n’a pas d’offrande doit jeûner trois jours pendant AL-HADJ et sept jours lorsqu’il revient dans son pays ; Il est permis à ce dernier de jeûner pendant AYAMOU AL-TACHRIQ (11,12 et 13 DHÛl AL-HIJJA).
Après l’immolation, le pèlerin rase ses cheveux ou les raccourcit, mais le premier est plus méritoire. Il lui est recommandé de les raser en commençant par le côté droit. Quant à la femme, il lui suffit de rassembler ses cheveux et d’en couper une partie d’une longueur d’une phalange.

TAWAFOU AL-IFADHA

Ensuite, le pèlerin part à MAKKA le jour même (10 DHÛL AL-HIJJA), pour accomplir TAWAFOU AL-IFADHA. Il lui est recommandé de se parfumer avant de partir.
Arrivé à MAKKA il fait sept CHAWT (tour) autour de la KABAA dans les détailles déjà cités pour [TAWAFOU AL-QODOUM->32] lors de la ’UMRA, à l’exception de : AL-IDTIBA’ (faire passer la houppelande sous l’aisselle droite), et AL-RAML ( accélérer le pas dans les trois premiers tours) il ne les fait pas, car ces deux caractéristiques sont spécifiques à TAWAF AL-QODOUM. Puis, il prie deux rakaâ derrière MAQAM IBRAHIM.
Après avoir prié le pèlerin se dirige vers A-SAFA et AL-MARWA pour faire A-SA’Y (le va et vient entre les deux monts) identique à celui qu’il a fait pendant la ’UMRA. Une fois le TAWAF et le SA’Y terminer, le pèlerin prie le DHOHR à MAKKA, avant de repartir à MINA le jour même (10 DHÛL AL-HIJJA).
Il est louable aussi de boire de l’eau de ZAM-ZAM.

En résumé :
1 - Après avoir lapider, immoler, et raser. Le pèlerin se parfume et va à MAKKA.
2 - Faire TAWAF AL-IFADHA (7 tours), sans IDTIBA’ et sans RAML.
3 - Prier deux rakaâ derrière MAQAM IBRAHIM. Si ce n’est pas possible à cause de la foule, il peut les prier dans n’importe quel endroit de la Mosquée.
4 - Faire SA’Y entre A-SAFA et AL-MARWA (7 trajets).
5 - Prier DHOHR à MAKKA. S’il arrive bien sûr à finir le TAWAF et le SA’Y avant DHOHR, si non il reste jusqu’à ce qu’il les termine.
6 - Boire de l’eau de ZAM-ZAM.
7 - Repartir à MINA.
Remarques très importantes :
1 - Après avoir lapidé DJAMART AL-AOABA, et rasé ou raccourci ses cheveux le pèlerin peut se désacraliser ; cela est appelé « la première ou la petite désacralisation » à partir de ce moment là tous ce qui lui a été interdit redevient permis sauf les rapports conjugaux. Par ailleurs, il faut savoir qu’en accomplissant TAWAF AL-IFADHA même les rapports conjugaux redeviennent permis, cela est appelé « la deuxième ou la grande désacralisation ».
2 - La sunna est que l’ordre de l’exécution des rites soit le suivant ; la lapidation ; l’immolation ; le rasage des cheveux ; le TAWAF ; et en fin le SA’Y. Cependant, il est permis d’avancer ou de reculer un rite sur un autre.

Information

Sources :

- Manassikou al-Hadji wa al-omra fi al-Kitab wa a-sunnati wa athari a-salaf "Cheikh Muhammad Nassardine Al Albani"

- Manassikou al-Hadji wa al-omra wa al-Mashrour’ou fi a-ziyara "Cheikh Muhammad Ben Salah Al Othaymin"

- A-tahqiqou wa al-idhahou li kathirin min massaili al-hadji wa al-omrati wa al-ziyara ’ala dhawi al-kitabi wa a sunna "Cheikh Abdel-Aziz Ben Abdou Allah Ben Baz"

Traduction réalisé par les frères de Roubaix

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire